Une si belle planète

Publié le par Lhyn Sedrin

 Hier j'ai lu le roman de B.R. Bruss, Une si belle planète.

C'est un roman publié en 1970, d'abord l'histoire, ça se passe sur terre au début puis sur la nouvelle planète à coloniser, nous sommes en pleine expansion terrestre, les explorateurs/colons sont sélectionnés par couples spécialistes, hommes et femmes veulent travailler toujours ensembles, ils arrivent sur la planète Urfa et se mettent à occuper l'espace libre de la planète, ils rencontrent alors une espèce qu'ils prennent pour des animaux, comme ils sont dangereux ils les détruisent, du moins ils essaient de les détruire puis l'espèce s'avère être évolutive et ils ont plus de mal à détruire la nouvelle évolution enfin ils découvrent qu'il s'agit d'une autre race comme eux des explorateurs colonisateurs mais il est trop tard, cette race très évoluée détruit les humains et n'en laisse réchapper qu'une infime partie.

 

 En lisant la résumé que j'en fais vous devinerez que ce roman m'a gêné, s'il est original du point de vue de la race extra-terrestre, il est très dérangeant au niveau humain et au niveau de ce que l'auteur montre des humains, encore une fois (cf le roman Les Grognards d'Eridan) on a affaire à une humanité fragile, sans cervelle à long terme et trop prétentieuse pour s'inscrire dans une histoire spaciale avec une rencontre d'une race supérieure. Les mêmes défauts sont décrits : Peur de l'inconnu avec comme premier "réflexe" le rejet et la destruction de celui-ci. La conception bornée de l'intelligence. L'irrespect de la nature.
 
Je ne sais pas si l'auteur en avait conscience mais il souligne les défauts des humains et les mets en avant pour expliquer l'échec à s'élever au rang de l'espèce évoluée auquel prétendent les humains.

Si on lit le roman de manière légère on a une histoire d'extr-terrestres et de rencontre. Si on prend du recule, on s'apperçoit que les "héros" n'en sont pas. C'est une critique de l'humanité et une vision d'échec à long terme pour celle-ci si elle ne corrige pas ses défauts.
 

Nom de l'illustrateur non mentionné.

Nom de l'illustrateur non mentionné.

Publié dans Fiches de lectrice

Commenter cet article