Jusqu'au 15 décembre 2014

Publié le par Lhyn Sedrin

De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.
De l'automne à l'hiver.

De l'automne à l'hiver.

Dans la première photo je suis restée en arrêt devant ce coin, une cours d'immeubles, en retrait de la rue, le sol jonché de feuilles jaunes qui créaient un tapis d'or sous les bancs.
La seconde est une arche du jardin botanique de Tours, l'entrelacs de branches porte à la rêverie.

Enfin l'érable, je crois que c'est un érable, je n'en suis pas sure, avec des couleurs automnales.
La lune que je tente toujours de photographier au mieux, ce matin là elle était si dorée et brillante dans le froid, mais impossible d'avoir un rendu comme ce que mes yeux renvoyaient. Le matin se leva et de l'aube au point du jour la lumière présenta des variations plurielles, l'air était glacé, le ciel parfaitement dégagé.
Le soir le clocher de Savigné était une ombre sur les nuages, une fois de plus il y avait un jeu de lumières que malheureusement je n'ai pas su rendre parfaitement avec l'appareil photo.
Il arrive fréquemment que nous ayons autant de "peintures" du ciel c'est un des aspects qui me font aimer la Touraine.
La lune quand le temps est au gel dans le petit matin a une lumière éthérée, un mini soleil...
La bac des fraisiers et la première gelée, elle fait des poils sur les feuilles, souligne les nervures...
Le petit sapin transit se dressait aussi fier que le reste des plantes figées dans un écrin blanc. Le gel était fin ce jour là. Il ne l'est pas toujours. La fête approchant je décorais le sapin, pour ne pas engager de frais et apprendre à me servir de ce que j'ai je réutilise des emballages métallisé, de prés ce n'est pas forcément joli, mais le gel aidant ça donne un joli décors festif.

J'ai apprécié et je n'étais pas la seule, que le village marque le coup en prenant l'occasion de la fête pour se parer de décorations, chaque année et à chaque fête il serait bon d'avoir un décors une petite animation, les jeunes doivent être fiers de leur village.
C'était le week end de l'atelier "couronne de noël", monsieur a un grand sens esthétique qu'il sous utilise je trouve, mais pour la couronne c'est toujours une réussite.

Le quinze décembre s'annonçait particulier, au levant le ciel était dégagé clair avec des couleurs lumineuses, au couchant les nuages arrivaient lourds et gris. C'est dans cette configuration particulière que m'a été offert la vision d'un l'arc en ciel.
Ce jour il y a eut 2cm de glace.

Commenter cet article