Il est né le divin enfant

Publié le par Lhyn Sedrin

Quand quelqu'un me demande quel est mon plus beau souvenir, invariablement je me souviens de ce jour,

C'était l'automne il faisait doux à Tours, 
La journée souriait au soir j'allais faire un tour,

la supérette près de chez moi offrait l'avantage d'être suffisemment éloignée pour me faire faire de l'exercice, importance capitale en ce jour d'octobre. Le mois commençait le jour finissait la douceur était en moi aussi, ronde à porter.
La nuit fut de courte durée car j'avais un invité à accueillir, un nouvel arrivant dans ce monde particulier, mais nous étions prêts.

 

Il me retint toute la matinée, hésitant à poser le pied parmi nous, à donner de la tête dans notre monde, puis soudain il était là, doux, chaud, silencieux, ses yeux ouverts se posèrent sur moi qui était en devoir de l'accueillir, moi qui lui donnerais les premières paroles, je m'étais préparée à lui dire : "Bienvenue dans ce monde." Mais je fus surprise et mes premiers mots furent : " Mais tu as les yeux bleus !" Puis me reprenant je l'accueillais comme il était prévu. A l'instant où nos yeux se sont croisés j'ai su que nous serions complices, j'ai su que ce serait difficile parce qu'il aurait un caractère tellement affirmé que rien ne pourrait l'empêcher de se réaliser.
 

 Le plus beau jour de ma vie, mon plus grand souvenir, c'est quand mes yeux sont entrés en contact avec les tiens et que tu as pénétré mon coeur jusqu'en mon âme, mon fils.
 

Publié dans Tranche de vie

Commenter cet article