Le choix (Cryrin)

Publié le par Lhyn Sedrin

Voila deux jours qu'ils marchent dans la forêt. Cryrin soupire, elle a arrêté de râler après la deuxième heure. Le mâle se nomme Anghton, le nom de Dardar est Daranrauk, ils sont tous les deux originaires de Raukarth et c'est sans doute pour cela que marcher dans les bois ne les effraient pas. Elles a birn tenté de les convaincre d'emprunter un téléporteur en leur proposant de les masquer, mais ils n'ont pas confiance dans le RéC, Cryrin a du mal à comprendre ça. Les elfes sauvages la terrorisent bien plus que les gargouilles, pourtant ils n'ont pas rencontré d'elfes, des animaux sauvages en quantité, mais pas d'elfes. Anghton a dit qu'ils sont là autour mais qu'ils n'ont pas envie de faire connaissance. Elle n'ont plus pense-t-elle d'humeur sombre. Le flux rassurant du RéC lui manque. 
Ils s'arrêtent, les lieux sentent la mort, il y a un trou entouré de soie d'araignée jaunie. Anghton plaisante sur la saine odeur des marais non loin. 
" Ce n'est plus habité " se tranquilise Cryrin. "Oh elles savent que nous sommes là. Mais ça ne les dérange pas." Répond Dardar. Elles n'ont pratiquement pas parlé durant le voyage, Dardar avait un air absent et son compagnon était tellement nerveux que Cryrin craignait de prendre un faisceau accidentel.
"Tu peux te connecter ? " ajoute-t-elle. Cryrin saisie l'occasion et recherche le flux du RéC, sans succès. Le vide de l'absence lui pèse. "C'est normal. Mais on a un émetteur dans le terrier. Continue, on descend en même temps et tu nous diras quand il s'activera.
La descente est très désagréable, par endroit la soie est collante laissant sur la peau des fils invisibles, d'autres endroits sont glissants le tout la laisse désemparée, puis elle tombe au sol sur les fesses à côté d'Anghton qui lui retourne un demi-sourire amusé. Elle éprouve de plus en plus un sentiment d'agacement envers les deux elfes qui savent tout ne disent rien et se moquent d'elle plus ou moins ouvertement.
Ils arrivent dans une première salle au bout d'un conduit de terre de quelques mètres. C'est une pièce haute et étroite qui contient une table et deux bancs ainsi qu'une console de nutriments.
Quand ils activent la console Cryrin reçoit le flux du RéC. Maintenant elle sait. Elle ne dit rien goutant ce moment, en quelques secondes elle lance le nom de Daranrauk et reçoit les informations. Ils se servent s'instalent pour manger. *Présumée morte, recherchée par la hiérarchie, membre de la lignée Mon, accusée de meurtres, détournement de fonds, trafic d'influence, trafic de nanolems, la liste continue avec des délis mineurs. Ils lui font confiance pour les prévenir dés qu'elle aura une connexion.
Soudain alors qu'elle hésite, le code qui désigne "présumée morte" se transforme en "dernièrement aperçue" et la localisation englobe les marais et les Monts de la lune. 
Cryrin grommelle qu'elle a quelque chose. La Dardar qu'elle connait n'a rien à voir avec celle qui est décrite dans le RéC, ça et le brusque changement qui signifie qu'un codeur est sur la piste de l'elfe l'ont fait changer d'avis. Elle laisse le flux tourner librement et désigne  la machine à Anghton qui vient de crier "D'où ça vient." Arme au poing le barroudeur tire deux faisceaux, dans les yeux de Cryrin le flux s'intensifie. "La réception est meilleure, tu l'as nourrie." C'est son tour de se moquer. Le visage pâle de Dardar la fait taire. Elle a un pincement dans la poitrine.
Elle se plonge dans le flux, en elle et plus loin, elle trouve la source du signal. Ses compagnons se disputent loin. Les informations pulsent comme un coeur, elle s'enfonce vers lui, elles sont en gargollien, le code de base du RéC. "Gargouille messagère dans l'engin." souffle-t-elle en remplaçant au vol dans la mélodie continue du langage quelques données qui permettraient de les trouver trop facilement. Elle travaille rapidement et jusqu'à la limite de sa résistance, puis elle décroche, elle sent que l'émetteur bouge physiquement. 
Les autres ont démontés ce qu'il restait de la console, la gargouillette est accrochée à la batterie de pierre bleue. Anghton s'écarte, la pierre lévite hors de la carcasse métalique, se sépare de la batterie toujours en flottant, elle prend jambes bras et ailes pour fuir mais ne peut pas. C'est Dardar qui l'en empêche, les deux mains levées une en dessous de la batterie, l'autre au dessous de la gargouillette, elle déforme la batterie jusqu'à lui donner une forme de bulle dans laquelle elle enferme la gargouille messagère. La boule tombe dans la main de l'elfe qui la tend à son compagnon. Cryrin perd en même temps la connexion, cette fois elle n'en est pas malheureuse, elle a ressenti le danger, c'est deux là sont recherchés à plus d'un titre par des personnes influentes. "Je vais la sortir." Anghton la prend et part.
" Tu nous as aidé. Je le savais. Merci." Elle sourit à Cryrin d'une manière si douce que la demie-orque en est bouleversée et rougie.
Une pensée saugrenue sur les relations de Dardar et Anghton lui vient qu'elle chasse. Celui-ci réaparait, Cryrin redescend sur terre, enfin, sous terre. "Demain on préviendra le palais." Dit-il.
Dardar fait une moue peu convaincue. "Tu es sur qu'il faut ?" 
"J'irais. Mon oncle est discret."
"Ah oui... C'est une idée."
Cryrin est curieuse, son air interrogatif ne permet pourtant pas de les décider à l'éclaircir, même quand elle l'accentue. 
"Tient, mange. Tu as bien bossé." Dit-il en lui tendant un morceau de pain. "Mais c'est qu'il peut être charmant quand il veut." grogne Cryrin. Il lui fait un sourire forcé. "Ou pas."

(à suivre) 

Publié dans RPG, rolistes, RP, elwen futur;, Elwen

Commenter cet article