Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Acani trente ans après

Elle fait les cent pas, le ménage encore, comme si la poussière pouvait se frayer un chemin jusqu'ici, dans cette grotte où il n'y a qu'une entrée. En trente ans la vie a changée, elle a mis au monde une fille et elle ne court plus les rues de Toulon, la ville a été inondée, puis séchée. Les rues sont désertées les immeubles sont tombés rongés par le sel et les tremblements de terre. Le vieux port est une allée de sable. Il n'y a que les agents armés qui la parcourent. Les agents armés et les jeunes réservistes, les jeunes animés d'une loyale foi en la nation qui se font embrigadés. Acani n'a jamais aimé l'ordre dans son univers la survie passe avant tout. Malheureusement elle y a fait une exception, sa fille, et ce soir elle se fait du soucis pour elle, le couvre feu est passé, elle est en retard.

  Le FaceToFace résonne enfin. "Cora qu'est-ce que tu fouts dehors !"
" T'inquiète conteuse, je suis pas loin j'arrive."
Elle soupire, depuis qu'elle est femme elle a décidé de l'appeler par son surnom, elle éteint. 
 *Toc toc* "C'est moi" Acani vérifie, elle n'est pas parano, mais presque. 
 Cora est rentrée, elle secoue sa chevelure brune et enlève son gilet par balle, les protections et le casque wifi. 
"Tu étais avec les Chahuteurs encore. Tu sais qu'ils vont finir par se faire choper."
"Mais non, on sait ce qu'on fait." Elle prend  à boire. Acani fait des réserves d'eau, chaque pluie elle mélange les comprimés distribués à la population pour l'eau croupie et elle les met dans l'eau de pluie recueillie, c'est quand même moins nocif que l'eau des salins. De toutes façons la population n'a plus le choix. Rares sont ceux qui peuvent vivre comme autrefois avec tout le confort. Pour les autres la survie passe par les connaissances acquises avant la pollution des données internet.
"Mam' ! Y a quelque chose à manger ? Tu as du sucre ?" 
"Oui, j'ai fait du soda à la stévia. Dans le frigo."
 "A quoi tu pensais ? "
Acani secoue la tête, sa fille sait bien qu'elle se déconnecte sans arrêt de la réalité, de plus en plus souvent. 
"Maman, faut que tu manges. Je peux prendre la bouteille ? J'ai un stream' à faire." 
 Les "stream'" le nouvel "emploi" de cette génération, un emploi à fonds perdus et à temps perdus pour la majorité des gens qui ne pourront jamais en vivre, une culture virtuelle qui ne sert qu'à distraire les foules pour qu'elles se désintéressent des vraies richesses. Les puissants sont futés et bien dressés pour leurs véritables maîtres, ceux qui les rémunèrent en faveurs et en avantages. Acani se tait, elle ne fait pas de vague, ne se mêle d'aucune action sociale, autrefois elle rêvait d'être reconnue, aujourd'hui elle est heureuse d'être un fantôme. Les fantômes vivent mieux que les autres.
"Demain sera un autre jour. Tu te souviens comment on fait ta boisson ?" 
"Oui oui je me souviens, mais là je suis occupée, je bosse."
 Fin de la conversation, si Acani reste debout Cora lui racontera comment elle a passée sa nuit, les stratégies qu'elle a inventées... 
 "Bonne nuit ma grande." Ce soir Acani va "Au Lion d'Or voir les Dents de son coussin." Selon la formule consacrée.

Et demain sera un autre jour.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article