Astroport Quarton

Publié le par Lhyn Sedrin

 Il lui avait encore demandé, le nom de naissance, son nom de naissance, celui de leur coopération, celui par lequel elle devait l'appeler. Los ne le lui avait pas donné, elle avait tenté d'expliquer au daïon qu'elle n'était pas sa propriétaire, seulement sa pilote, pour lui l'explication était incompréhensible. Imaginez un microbe qui pense dans vôtre tête, une espèce de parasite qui vous expliquerait que vous ne lui appartenez pas mais que vous appartenez à un autre parasite qui ne parle pas dans vôtre tête. Donc le daïon, cette espèce immense et qui s'estime hautement avancée socialement tolère cette espèce de microbe qui parle et qui a besoin d'elle pour parcourir l'espace. Pour un jeune daïon c'est un jeu, un moyen de découvrir la galaxie, pour Los et les autres aventuriers c'est leur vie qui est en jeu chaque fois qu'ils quittent un lieu habité par d'autres microbes comme eux. Les astroports sont des bases indépendantes souvent gérées par un Host, un microbe intéressé, un humain ou un elfe, l'Astroport Quarton avait une réputation sulfureuse, il était dirigé par un orc qui tenait à ce qu'on sache que sa lignée était pure, Los en doutait, il était rare que quelqu'un soit d'une race pure, à moins d'être un vampire c'était même impossible, mais voila, quand un orc physiquement imposant avait la main mise sur un astroport à la périphérie de la galaxie connue en plus, alors on avait tout intérêt à ne pas le contrarier. C'est ainsi que l'Host de l'Astroport Quarton était devenu l'unique représentant de la pure race Orc. L'intérêt de l'Astroport résidait dans le foisonnement de missions de transport, que ce soit de matériel ou de personnes, et peu de règlementation également. Ici personne ne connaissait personne et tout le monde était libre de conclure un contrat avec des officiels ou des mercenaires ou même des hors là.
 Le daïon demanda encore comment elle allait l'appeler il en avait assez qu'elle le nomme "daïon", on arrivait à l'astroport. Elle voulait qu'il s'arrête là. Il voulait un nom avant. Elle écouta de nouveau la musique. Son idée était de la traduire son pour lettre. Ce qui donnait : CADEB, le reste était intraduisible, les sonnorités trop nombreuses. Los le lui dit, il accepta de se poser, l'astroport s'offrait à eux mais d'abord ils devaient passer au bureau de l'Host, acheter leur permis d'aller et venir. Los compta une à une leur crédit, chaque unité avait été gagnée difficilement, il lui était de fait difficile de la dépenser.
(à suivre)

 

Astroport Quarton

Commenter cet article